Mois : juin 2017

Etude sur la perception d’une route de la Bresse par les gallinacés à l’aide d’un poulet analogue

Qu’est-ce que la science ?

Comment connaissons nous le monde qui nous entoure ? Est-ce que connaitre c’est connaitre la vérité des choses ?

Ou alors ne connaissons nous que ce que nous « modélisons » ? Le modèle est-il ? Allo … docteur … j’ai les pattes toutes bleues ?

Des scientifiques se sont pencher (sans tomber) sur le problème et ont essayé de comprendre ce que pouvait percevoir une poule de Bresse au bord de la route (oui Monsieur il y en a …)  lorsque des voitures trop pressées passent à fond sans même les percevoir. Pourtant elles sont belles nos poules ?

Ces scientifiques étaient présents lors des dernières portes ouvertes du FabLab le 10 juin dernier et ils nous ont gentiment livrés leurs résultats en avant première sur le hub labo-m.club. Bien entendu avant de le publier sur arxiv et faire l’objet d’un article dans Nature (aux pattes)

Bonne lecture et bonne écoute car il y a du son (mettre un casque stéréo et à la fin il y a un beau final)

Etude sur la Perception d’une Route de la Bresse par les Galinacés à l’aide d’un Poulet Analogue

A Study on the Perception of a road in Bresse by Galliformes Through the Use of an Analog Chicken.

 

Impression 3D : PLA et refroidissement de la buse

La petite dernière : carthésienne low-cost à monter soi même.

 

Je vous fais grâce des, environ, 6 heures de montage sans grande difficulté à l’aide des vidéos en ligne et des outils fournis.

Le réglage est un peu long car ralenti par les nombreux tests d’impression qui m’ont révélé que pour le PLA, le plateau de verre nécessite l’usage d’une laque 3D et d’une surface d’accroche élargie. En cas d’absence de laque une vitesse ralentie au maximum pour la première couche peut rendre service.

La buse n’est pas refroidie directement par un ventilateur dédié et ces derniers jours chauds rendent certaines impressions un peu difficiles, du coup j’ai placé un simple ventilateur domestique.

Le panneau de contrôle de l’imprimante qui indique la température de la buse m’a appris 2 ou 3 choses.

Sans ventilateur la température oscille autour de celle demandée avec une certaine inertie. J’ai vu du +/- 10° !! La résistance chauffante de la tête est peut être trop puissante ?

Par contre, avec le ventilateur domestique la température est devenue extrêmement stable et a suivi scrupuleusement la consigne.

Du coup je vais investir dans un ventilateur spécifique.