Impression 3D : PLA et refroidissement de la buse

La petite dernière : carthésienne low-cost à monter soi même.

 

Je vous fais grâce des, environ, 6 heures de montage sans grande difficulté à l’aide des vidéos en ligne et des outils fournis.

Le réglage est un peu long car ralenti par les nombreux tests d’impression qui m’ont révélé que pour le PLA, le plateau de verre nécessite l’usage d’une laque 3D et d’une surface d’accroche élargie. En cas d’absence de laque une vitesse ralentie au maximum pour la première couche peut rendre service.

La buse n’est pas refroidie directement par un ventilateur dédié et ces derniers jours chauds rendent certaines impressions un peu difficiles, du coup j’ai placé un simple ventilateur domestique.

Le panneau de contrôle de l’imprimante qui indique la température de la buse m’a appris 2 ou 3 choses.

Sans ventilateur la température oscille autour de celle demandée avec une certaine inertie. J’ai vu du +/- 10° !! La résistance chauffante de la tête est peut être trop puissante ?

Par contre, avec le ventilateur domestique la température est devenue extrêmement stable et a suivi scrupuleusement la consigne.

Du coup je vais investir dans un ventilateur spécifique.